top of page

Un taux de cholestérol trop élevé ? La grenade a des atouts santé encore cachés !

Dernière mise à jour : 28 juin 2023

L'hypercholestérolémie peut mener à diverses pathologies (diabète, maladies vasculaires, etc.). De ce fait, elle est devenue un problème de santé publique. Mais que faire pour diminuer son taux de cholestérol ?


L'hypercholestérolémie (taux anormalement élevé de cholestérol dans le sang) est une affection courante dans les pays occidentaux, en raison de la prévalence de mauvaises habitudes alimentaires. Cette affection est rarement nocive dans un premier temps, mais elle peut entraîner d'autres complications comme : le diabète, les troubles de l'érection, les maladies vasculaires périphériques, les accidents vasculaires cérébraux et les maladies coronariennes. De nombreuses études démontrent que le jus de grenade peut contribuer à inverser certains de ces risques. (1,2)


Les artères peuvent être obstruées
Les artères peuvent être obstruées

Le cholestérol, c’est quoi ?

Le cholestérol est un corps gras, produit par notre organisme ou dû à des facteurs externes. En tant que composé hydrophobe, le cholestérol n'est pas soluble dans le sang et constitue une molécule essentielle à l'organisme. Dans le sang, il est transporté grâce à deux types de lipoprotéines :

  • Les lipoprotéines de haute densité (ou HDL : high-density lipoprotein) déchargent les artères et les tissus extrahépatiques du cholestérol oxydé, et le ramènent vers le foie où il est dégradé ; on parle alors de « bon » cholestérol, même si cela désigne un cholestérol usé et qui va être recyclé.

  • Les lipoprotéines de basse densité (ou LDL : low-density lipoprotein) qui transportent le cholestérol (ainsi que des triglycérides et des vitamines liposolubles) des lieux de sécrétion vers les cellules de l'organisme. Ces cellules expriment des récepteurs à leur surface pour indiquer leur besoin en cholestérol (ou autres substances).

Une hypothèse du « mauvais » cholestérol

Des taux importants de LDL conduiraient au dépôt de cholestérol sur les parois des artères. Les récepteurs à LDL du foie et des tissus sont en effet très sensibles : au moindre changement biochimique d'une LDL, du fait d'une oxydation, d'une glycation ou d'une dégradation liée à la fumée de cigarette ou à d'autres facteurs comme le sucre, les lipoprotéines transportant le cholestérol ne seraient plus reconnues et seraient donc phagocytées, puis formeraient un dépôt. Celui-ci formerait des « plaques » de corps gras qui s'accumuleraient et boucheraient les artères, ce qui pourrait accroître le risque de maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde) : c'est l'athérosclérose (« mauvais » cholestérol). Cette hypothèse est une simplification de la réalité complexe des lipoprotéines.

Le LDL est une entrave à la santé cardiovasculaire car elle contribue directement à l'obstruction des artères. Il constitue un facteur de risque majeur d'athérosclérose, qui ralentit ensuite la circulation du sang vers les organes.


L'obstruction des artères
L'obstruction des artères

Le jus de grenade : une piste prometteuse pour réduire le cholestérol ?

Des études portant sur les effets du jus de grenade sur les profils lipidiques ont fait des découvertes prometteuses sur ses capacités à réduire le cholestérol. Des études effectuées chez l'homme confirment cet avantage - la consommation de jus de grenade ou du concentré de grenade a réduit de manière significative les taux de cholestérol total et de LDL et donc les marqueurs du risque cardiovasculaire (15).


Que faire pour éviter l’athérosclérose ?

Pour éviter cette accumulation, il est impératif de réduire les aliments riches en graisses saturées et donc, en cholestérol. Au lieu de cela, un régime riche en fruits et légumes peut aider grâce à la teneur élevée en fibres solubles de ces aliments. Lorsqu'elles sont consommées, les fibres solubles se transforment en un gel épais dans les intestins, ce qui ralentit la digestion et piège les graisses pour empêcher leur absorption. Les stérols et stanols végétaux, présents en abondance dans les noix, les graines et les huiles végétales, peuvent également limiter la quantité de cholestérol capable de pénétrer dans l'organisme.

Comme expliqué plus haut, la grenade, qui contient de nombreux polyphénols et antioxydants permettant d’équilibrer la balance de stress oxydant produit par les radicaux libres. En effet, de récentes études démontrent que le jus de grenade, consommé durant 1 à 3 ans réduirait l’épaisseur des plaques dans les artères. (1,2)

Le champ d’action de la grenade va encore plus loin dans son rôle protecteur

La prostacycline est cytoprotectrice vasodilatatrice des vaisseaux sanguins et inhibe fortement l'agrégation plaquettaire et la formation de caillots. Lorsque les cellules endothéliales aortiques humaines ont été exposées au jus de grenade, leur production de prostacycline a augmenté de 61%. Un avantage qui devrait permettre de réduire considérablement le risque de coagulation artérielle (une des causes majeures de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux). (16,17) Aussi, une étude montre que les extraits de fleur de grenade ont radicalement amélioré le métabolisme des lipides en excès dans le muscle cardiaque chez le rat diabétique. (18)

Balai nettoyant le surplus de cholestérol

Un autre mécanisme de protection vasculaire des extraits de grenade est l'inhibition des actions inflammatoires de NF-kappaB dans les cellules de l'endothélium vasculaire (revêtement des vaisseaux). (19) Des chercheurs israéliens ont découvert que le jus de grenade inhibait le NF-kappaB qui avait été activé par des perturbations du flux sanguin - une étape dans le développement de la plaque athéroscléreuse inflammatoire. (20) Il a également été découvert que les statines hypocholestérolémiantes régulaient le NF-kappaB inflammatoire. Cependant, ces médicaments ont des effets secondaires que beaucoup trouvent intolérables. (21,22)


Il est donc possible de se diriger vers des solutions plus naturelles. Les problématiques du cholestérol et de l’athérosclérose peuvent souvent être évitées en adoptant une alimentation saine, variée et équilibrée. Notre alimentation est un premier pas vers un bon Capital Vitalité !


Essayez nos purs jus de grenade Granaline BIO ou encore notre tout nouveau produit, le Concentré de grenade Granaline BIO ! Cette mélasse de grenade contient une trentaine de grenades pressées et réduites à feu doux afin de récupérer tous les antioxydants et les polyphénols qu’elles contiennent !

Et n’oubliez pas : « Mieux manger aujourd’hui pour mieux vivre et mieux vieillir demain » !



Attention : En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Granaline-bionutrition.com ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de la santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.


Bibliographies scientifiques

1. Clin Nutr. 2004 Jun;23(3):423-33. 2. Nutr Rev. 2009 Jan;67(1):49-56.

3. Mol Nutr Food Res. 2009 Mar;53(3):322-31.

4. Tidsskr Nor Laegeforen. 2004 Jun 17;124(12):1643-5.

5. Fitoterapia. 2005 Mar;76(2):181-6.

6. J Nutr. 2001 Aug;131(8):2082-9.

7. Am J Clin Nutr. 2000 May;71(5):1062-76.

8. Drugs Exp Clin Res. 2002;28(2-3):49-62.

9. J Agric Food Chem. 2006 Mar 8;54(5):1928-35.

10. Atherosclerosis. 2001 Sep;158(1):195-8.

11. Proc Natl Acad Sci USA. 2005 Mar 29;102(13):4896-901.

12. Cardiovasc Res. 2007 Jan 15;73(2):414-23.

13. J Agric Food Chem. 2008 Sep 24;56(18):8704-13.

14. Biofactors. 2009 Jan;35(1):98-104.

15. Nitric Oxide. 2006 Nov;15(3):259-63.

16. J Med Food. 2003;6(4):301-8.

17. J Med Food. 2009 Apr;12(2):334-9.

18. Br J Pharmacol. 2005 Jul;145(6):767-74.

19. Ann NY Acad Sci. 2004 Dec;1030:434-41.

20. FASEB J. 2002 Dec;16(14):1931-3.

21. Cardiology. 2008;110(3):182-90.

22. Pharmacogenet Genomics. 2008 Sep;18(9):803-13.

Comments


bottom of page