Perdre de la graisse abdominale avec du jus et du vinaigre de grenade, est-ce possible ? Partie 1

Depuis plus de 2000 ans, le vinaigre est utilisé pour améliorer la saveur des plats et conserver les aliments. Mais saviez-vous que le vinaigre vous permet aussi de limiter les montées de sucre sanguin et donc de mieux contrôler votre glycémie et votre cétose nutritionnelle ?



Une étude parue dans la célèbre revue scientifique Science Direct [1] démontre que le vinaigre de grenade atténue l'adiposité des rats obèses grâce au contrôle coordonné de la signalisation AMPK dans le foie et les tissus adipeux.


Les tissus adipeux se présentent sous différentes formes, mais celui à surveiller ne peut pas être vu par les yeux. La graisse viscérale (abdominale) se cache dans les espaces entre les organes abdominaux. Son emplacement précaire signifie qu’il fait partie du syndrome métabolique – un ensemble de conditions, y compris le diabète de type 2, qui augmentent votre risque de maladie cardiaque. La réduction de la graisse viscérale est donc essentielle pour éviter des complications potentiellement mortelles.


« Le vinaigre de grenade peut agir comme un excellent activateur AMPK » , ont conclu les chercheurs.


Les études récentes sur des animaux ont suggéré que la consommation de vinaigre peut conférer un effet anti-obésité via l'activation de la voie de signalisation de la protéine kinase activée par l'AMP (AMPK). Cependant, les mécanismes d'action chez l'homme restent largement inconnus. Un essai randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo a été réalisé pour examiner si une boisson au vinaigre de grenade (PV) atténue l'adiposité chez les sujets en surpoids, en mettant l'accent sur l'activation de l'AMPK. Soixante-dix-huit femmes en surpoids (IMC  ≥  25) ont été randomisées pour recevoir soit du PV (1,5 µg d'acide acétique et 700 µg d'acide ellagique/200 µmL/jour) soit un placebo pendant 8 semaines. Le PV a réduit le tissu adipeux viscéral, tel que mesuré par tomodensitométrie (P = 0,037), et amélioré la phosphorylation de l'AMPK (P = 0,013) par rapport au groupe placebo. Le PV avait tendance à supprimer l'expression génique en aval, telle que celle de l'élément régulateur de stérol liant la protéine-1c et l'acétyl coenzyme carboxylase, dans le tissu adipeux. Ensemble, ces données suggèrent que le PV est un excellent activateur d'AMPK et peut exercer des effets bénéfiques sur l'adiposité.


Vous l’avez compris, la science derrière l’AMPK est incroyablement complexe.


L’AMPK est une enzyme qui joue un rôle important dans l'équilibre énergétique.

Cette enzyme aide à déterminer votre équilibre entre la production et la consommation d'énergie.


Elle est stockée dans tous les tissus du corps, en particulier le cerveau (y compris l'hypothalamus), le foie, les cellules graisseuses et les muscles squelettiques. Elle est influencée par un certain nombre de facteurs, notamment votre génétique, votre âge, votre alimentation, vos habitudes de sommeil, votre niveau de stress et votre activité physique.


Elle peut ainsi aider à réguler la consommation d'énergie, à maintenir l'homéostasie, à favoriser la perte de poids, à diminuer les affections liées à l’inflammation, à améliorer les voies métaboliques et la sensibilité à l'insuline, à améliorer les performances physiques, à soutenir l'autophagie et le vieillissement en bonne santé, et à favoriser la production d'hormones et la fertilité.


L'activation de l'AMPK représente une avancée majeure dans notre capacité à lutter contre les maladies dégénératives et l'obésité. L'AMPK fait actuellement l'objet d'études approfondies dans la prévention et le traitement de nombreux troubles liés à l'âge.


Lorsque l'AMPK est activé, les cellules diminuent la production et le stockage de nouvelles graisses et brûlent la graisse corporelle stockée. La biogenèse mitochondriale se produit, conduisant à une utilisation plus efficace de l'énergie tandis que les débris cellulaires et les protéines dysfonctionnelles sont éliminés.


Les effets nets de l'activation de l'AMPK ressemblent étroitement à ceux de la restriction calorique et de l'activité physique intense. Cela se produit parce que la restriction calorique et l'exercice vigoureux activent l'AMPK en réponse aux besoins énergétiques qui dépassent ce qui est disponible.


En activant l'AMPK cellulaire, nous fournissons à notre corps la possibilité d'inverser le déclin physique et mental associé au vieillissement, ce qui nous donne du temps pour profiter des futures percées de longévité qui prolongeront considérablement la durée de vie de la santé humaine.


Est-il possible qu’une potion puisse exister pour aider à se débarrasser de la graisse du ventre ? Selon des chercheurs Coréens, oui cela est possible ! D'ailleurs, cette boisson est devenue LA boisson tendance des Coréennes. Nous vous révélerons la recette dans notre prochain article.



Sources :

[1]. https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1756464614001273?via%3Dihub


Pomegranate vinegar beverage reduces visceral fat accumulation in association with AMPK activation in overweight women: A double-blind, randomized, and placebo-controlled trial Ji Eun Park a,b , Ji Yeon Kim c , Joohee Kim b , You Jin Kim a , Mun Jong Kim d , Sung Won Kwon d, **, Oran Kwon a,b, * a Department of Nutritional Science and Food Management, Ewha Womans University, Seoul, 120-750, Republic of Korea


S Alberti, K. G., Zimmet, P., Shaw, J., & Group, I. E. T. F. C. (2005). The metabolic syndrome – a new worldwide definition. Lancet, 366, 1059–1062.


Costa, A. G. V., Garcia-Diaz, D. F., Jimenez, P., & Silva, P. I. (2013). Bioactive compounds and health benefits of exotic tropical red-black berries. Journal of Functional Foods, 5, 539– 549.


Després, J. P., Moorjani, S., Lupien, P. J., Tremblay, A., Nadeau, A., & Bouchard, C. (1990). Regional distribution of body fat, plasma lipoproteins, and cardiovascular disease. Arteriosclerosis (Dallas, Tex.), 10, 497–511.


Eckel, R. H., Grundy, S. M., & Zimmet, P. Z. (2005). The metabolic syndrome. Lancet, 365, 1415–1428.


Emoto, M., Nishizawa, Y., Maekawa, K., Hiura, Y., Kanda, H., Kawagishi, T., Shoji, T., Okuno, Y., & Morii, H. (1999). Homeostasis model assessment as a clinical index of insulin resistance in type 2 diabetic patients treated with sulfonylureas. Diabetes Care, 22, 818–822.


Friedman, J. M., & Halaas, J. L. (1998). Leptin and the regulation of body weight in mammals. Nature, 395, 763–770.


Frühbeck, G., Becerril, S., Sáinz, N., Garrastachu, P., & GarcíaVelloso, M. J. (2009). BAT: A new target for human obesity? Trends in Pharmacological Sciences, 30, 387–396.


Fushimi, T., Suruga, K., Oshima, Y., Fukiharu, M., Tsukamoto, Y., & Goda, T. (2006). Dietary acetic acid reduces serum cholesterol and triacylglycerols in rats fed a cholesterol-rich diet. British Journal of Nutrition, 95, 916–924. Hardie, D. G. (2003).


Minireview: The AMP-activated protein kinase cascade: The key sensor of cellular energy status. Endocrinology, 144, 5179–5183. Hardie, D. G. (2011). AMP-activated protein kinase: An energy sensor that regulates all aspects of cell function. Genes & Development, 25, 1895–1908.


Isomaa, B. O., Almgren, P., Tuomi, T., Forsén, B., Lahti, K., Nissén, M., Taskinen, M. R., & Groop, L. (2001). Cardiovascular morbidity and mortality associated with the metabolic syndrome. Diabetes Care, 24, 683.


Kim, J. Y., Ok, E., Kim, Y. J., Choi, K. S., & Kwon, O. (2013). Oxidation of fatty acid may be enhanced by a combination of pomegranate fruit phytochemicals and acetic acid in HepG2 cells. Nutrition Research and Practice, 7, 153–159.



46 vues0 commentaire